Vous l’aurez certainement remarqué, certaines recettes sur le site sont présentées avec le nombre de calories et d’autres non. Vous vous êtes surement demandés pourquoi les valeurs nutritionnelles ont soudainement disparus des fiches recettes, comme ça, sans raison, sans annonce, juste comme ça… Je vous rassure, ou peut être pas, il y a effectivement une raison pour laquelle j’ai décidé, du jour au lendemain, ou plutôt d’une recette à l’autre, de ne plus présenter le nombre de calories d’une préparation.

Comme je vous le disais précédemment, j’ai toujours pris soin d’avoir une alimentation assez saine. Cela passe par l’intégration systématique de fruits et légumes dans mes repas, de produits non raffinés dans la mesure du possible et de l’absence de produits industrialisés. Pas de plats tout préparés, pas de purée en poudre ni même de confiture du commerce. J’essaie de confectionner un maximum de chose de mes petites minimes pour contrôler ce que ma famille et moi allons faire entrer dans nos corps.

Partant de là, je n’ai jamais sentie le besoin de compter le nombre de calories d’un aliment. C’est d’ailleurs une notion que je trouve totalement dépassée et absolument pas objective. En effet, 2 aliments présentant le même nombre de calories peuvent être traités par le corps de manière complètement différente. L’un peut apporter de bonnes calories, indispensables au bon fonctionnement de notre organisme, et l’autre des calories « vides » qui n’ont absolument aucun intérêt nutritif, tel que le sucre blanc (et la cassonade d’ailleurs…). Une banane présente autant de calories qu’un petit prince de Lu. Or la banane va vous fournir de la vitamine A et C, du Fer et du Magnésium entre autre, le petit biscuit chocolaté, surtout du sucre et qui plus est, du mauvais sucre, et du gras. La banane va également jouer un rôle de coupe faim quand le biscuit sera assimilé très rapidement par l’organisme. Alors plutôt que de regarder le nombre de calories, je préfère m’attarder sur les aliments et leur impact sur moi.

CALORIE

Par ailleurs, je trouve qu’il est vraiment très frustrant de devoir compter constamment le nombre de calories de tous les aliments que l’on mange. Certaines personnes s’y retrouvent peut être ainsi et arrivent certainement à perdre du poids en comptant à longueur de journée. Mais je ne suis pas du tout d’accord avec cette vision des choses. Je respecte les décisions de chacun mais je ne veux plus cautionner ce mode de lecture des aliments. Voilà pourquoi j’ai décidé de ne plus intégrer les valeurs nutritionnelles à mes recettes. Je suis gourmande et je n’ai jamais eu de problème de poids, mis à part 2 ou 3 kg persistants après mes grossesses, mais que j’ai finalement réussi à chasser en me bougeant un peu plus. Mon mode de vie me permet de consommer ce qui me fait envie, de craquer régulièrement pour de bonnes pâtisseries de temps en temps, sans remords, et de vivre sans frustration.

Cela ne m’empêche en rien de continuer à préparer des recettes à la fois légères, gourmandes et saines. Car voilà mon leitmotiv !

Et vous alors, vous êtes calories or not calories ?

P1_ECLAIR_VALRHONA

Print Friendly, PDF & Email
Tagged with →  
Invisible aux pommes (sans sucre ni beurre).
L'amandier
Briochette orange / chocolat (-24% de calories)
Tarte noix / chocolat au lait

15 reponses pour Calories or not calories

  1. Fanny dit :

    Je suis complètement d’accord avec toi Rabia, les régimes où on compte les calories ne t’apprennent pas à manger mieux ! Je l’ai constaté avec une de mes collègues qui a suivi le régime WW, c’est vraiment du grand n’importe quoi! Plutôt que compter, il faut comme tu l’expliques apprendre à sélectionner ses aliments et à éviter en particulier les produits industrialisés.L’exemple de la banane est parfait: quand j’ai une fringale dans l’apres-midi, je mange une banane et je ne culpabilise pas:)

  2. ELISABETH dit :

    Bonjour je suis tout à fait d’accord. J’ai entamé depuis plus de 6 mois un changement presque radical de mon alimentation. Ce qui est surprenant, c’est qu’en mangeant plus (caloriquement parlant), je perds du poids !! (exemple les spaghetti au blé complet, lentilles) tous ces féculents sont « hypercaloriques » mais bien plus nourrissants !
    J’ai fait il y une semaine à peine les biscuits énergétiques chocolat noisette. Au nombre de calories, bien évidemment cela peut faire peur mais il n’y a que des produits sains, sans additif, sans conservateur et si c’est du bio c’est encore mieux et mes enfants adorent, mais en mangent moins que les industriels car bien plus consistants !!

  3. caro dit :

    C’est quand même bien dommage car on est nombreuse à chercher des livres de recettes ou les calories sont notifiées. Je comprends le point de vue mais c’est dommage de ne pas en faire pour tout le monde.. Chacun son choix normalement…

    • Rabia dit :

      Oui, chacun son choix, et le mien est justement de ne pas les faire figurer pour les raisons énoncés ci dessus.
      Je ne peux malheureusement pas en faire pour tout le monde, au vu des nombreux régimes ou des besoins de chacun. Je partage mes recettes avec tout le monde et c’est, je pense, déjà pas mal…

    • Fanny dit :

      Rabia explique pourtant clairement pourquoi elle ne compte pas les calories,non?

  4. Keussette dit :

    Coucou complètement d’accord avec cette notion d’utilisation et de transformation des calories par notre corps ce qui rend la comptabilisation de celles ci abstraite. Perso de consomme au max des produits bruts non transformés, et je cuisine beaucoup et le plus sainement possible, toutefois je pèse mes quantités car je suis une grande mangeuse et pour perdre du poids ce n’est pas top mais je ne comptabilise pas mes calories .

  5. Marie dit :

    Ça fait 1 an et demi que je compte les calories pour perdre. Ça marche plus de 20kg en moins. Mais je me suis complètement perdu. Des mois que je stabilise ou reprend. Je ne me sens plus libre de manger ce qui me fait envie. J’ai décider d’arrêter de compter et de voir. Je les déjà fait une fois et j’ai grossis. Mais j’ai compris pourquoi. Aujourd’hui je retente sans compter les calories et je verrais. Ton article est top merci.

  6. Lynette dit :

    Je suis d’accord avec toi concernant les calories, je ne les ai jamais comptées, et il y a bel et bien une différence entre les calories pleines et les calories vides, ce qui compte c’est ce que nous apporte tel ou tel aliment (vitamines, fibres, bons lipides, etc) et non son apport calorique. Par contre je trouve dommage d’avoir enlevé les informations nutritionnelles (macro-nutriments) qui allaient avec, ça peut être intéressant, notamment pour les diabétiques, de savoir combien de g de sucres contient une portion, ou de savoir le taux de protéines (pour les végétariens mais pas que…). Personnellement je fais souvent des gâteaux à ma belle sœur diabétique (et gourmande) et elle a toujours besoin de connaître exactement le nombre de sucres qu’elle absorbe.

  7. Sylvie Agnes dit :

    ben calories parce que du poids à perdre et cela me permet de remettre en place les bonnes calories ;-)j’ai enfin décidé de me (re)prendre en mains pas facile quand la nourriture est palliative au manque!

  8. Meg dit :

    Je suis quelqu’un qui se prive beaucoup, sans même s’en apercevoir, ce qui et égal à de la frustration et à de grooos craquages jamais très très sain!
    Ton article me donne la pêche, car je ne veux plus compter tout ce que je mange non plus, et ton exemple de la banane et du biscuit choco’ est vraiment très réaliste!
    En tout cas, moi j’attends ton livre avec impatience, pour justement cesser cette frustration non voulue que je me procure, et me faire plaisir grâce à des petits plaisirs sucrés mais sains, avec tes recettes toutes aussi gourmande les une que les autres 😀

    • Rabia dit :

      Il faut effectivement continuer à se faire plaisir tout en faisant attention, sans excés dans les 2 sens. La privation n’apporte jamais rien de bon, si ce n’est des craquages à répétition et pas de stabilisation à long terme…

  9. Mélanie dit :

    Je suis totalement d’accord avec toi mais je trouve particulièrement difficile de craquer « raisonnablement » pour des gourmandises
    Malheureusement je ne semble pas avoir une relation des plus saines avec la nourriture et j’ai souvent envie de manger pour de mauvaises raisons, alors pouvoir connaître les calories et les apports de ce que je consomme (surtout en dehors des repas que j’arrive à faire plutôt sains), ça me permet de voir où j’en suis et quand je devrais m’arrêter.
    J’ai hâte de pouvoir me retrouver dans la même situation que toi et me dire que je peux manger ce qui me fait plaisir sans me prendre la tête et sans débordement

  10. caneyllec dit :

    Très bonne approche de la vie et du rapport à l’alimentation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »