Mon mari me dit souvent que je devrai habiter dans le sud ou dans un pays où le soleil n’est jamais timide et rayonne de mille feux à longueur d’année. J’adore évidemment quand sa lumière nous éclaire toute la journée et que sa chaleur caresse ma peau, mais il faut avouer que je ne suis pas fan des grosses chaleurs en été et que le temps parisien me sied à merveille. Cependant, quand l’hiver pointe son nez et que le soleil joue à cache cache derrière les nuages de plus en plus régulièrement, cela influe affreusement sur mon humeur. En résumé, quand il ne fait pas beau, j’ai tendance à être de mauvaise humeur ! Et malheureusement, des milliers de français sont dans mon cas.
Et oui, le soleil me donne le sourire, l’envie de me lever le matin, l’envie d’accomplir mille choses dans la journée et surtout, le sourire. Ce sourire que rien ni personne n’arrive à m’arracher du visage, lorsque la vision de la lumière naturelle, étincelante et revigorante m’accompagne du matin au soir.

Mais quand en hiver, j’ouvre mes volets sur un ciel gris, que je recherche le soleil à longueur de journée, je ne me sens pas bien, et je lutte constamment contre cette mauvaise humeur qui frappe à la porte et contre mon envie de rester coucher emmitouflée sous ma couette devant une bonne série TV.  Je suis sure que cette situation vous parle. Pourquoi ? Parce que nous sommes physiologiquement programmés à ressentir tout cela en l’absence de la lumière. Le flux lumineux que l’on reçoit en été, le lux (unité de mesure de ce flux) est beaucoup plus élevé en été et au printemps que le reste de l’année. Et toute cette luminosité agit de manière positive sur notre énergie. Plus il y a de lumière, plus nous sommes en forme et plus nous avons envie de nous bouger.
Et puis il y a le froid aussi, le froid et les différends maux hivernaux qui vont avec. Grippe, rhume et gastro sont des petits maux (ou mots) dont on se passerait volontiers mais qui viennent frapper à la porte sans crier gare ! Et vous avez d’autant plus de chance de les voir s’installer si vous avez des enfants qui vous ramènent tout et n’importe quoi de l’école.

Ma solution ? Elle passe d’abord par l’alimentation. Notre organisme est mis à rude épreuve lorsque les températures chutent. Il faut donc lui donner des aliments ou superaliments, qui permettront à notre corps et surtout notre système immunitaire, de lutter et de se nous protéger. Le fait de ne pas être patraque ou malade aura forcément un fort impact sur le moral. Alors usez des smoothies et jus en tous genres en intégrant des oranges, citron, gingembre, curcuma, graines de chia ou betterave.
On invite également les oméga 3, réputés comme influant sur l’humeur et les déprimes passagères. Vous en trouverez dans les poissons gras tels que le saumon ou le maquereau mais aussi dans les huiles de colza ou de noix.

Et puis bien sur, il y a la lumière. Certains font des cures de luminothérapie, pour ma part, j’essaie simplement de m’exposer un peu plus au soleil. Malgré le fait que le flux lumineux est beaucoup moins important, il est primordial de s’exposer à la lumière extérieure dés que l’occasion se présente. Vous faites une pause thé ou café ? Posez une chaise sur votre terrasse, votre balcon ou ouvrez simplement la fenêtre ! Aérez vous, faites une balade en forêt ou en ville, en fonction de l’environnement que vous préférez.

Dernière chose, allez courir ! Chaussez vos baskets, mettez des gants s’il fait trop froid et allez courir. Je ne connais pas de meilleur solution pour lutter contre les déprimes passagères et encore plus contre le blues hivernal qui nous guette tous. Vous n’êtes pas un grand athlète, et bien moi aussi, mais cela n’empêche en rien de faire un petit run de 25 minutes 3 fois par semaine, et cela vous donnera peut être même envie d’en faire plus par la suite. Ne cherchez pas à réaliser la performance du siècle, mais simplement à vous aérer le corps et l’esprit !

Après ces quelques lignes, moi, je vais me changer pour courir un peu et ensuite, me préparer un bon chocolat chaud avec quelques éclats de marron, parce que quand même, il faut l’avouer, c’est vraiment BON en hiver !

Print Friendly, PDF & Email
Tagged with →  
Whoopie pie chocolat / orange (-37% de calories)
Brioche au lait de soja
Fondant noix de coco / chocolat blanc
Molly cake

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »