Comme vous le savez, oui je me répète un peu, j’essaie dans la mesure du possible et de mon portefeuille, de consommer intelligemment. Qu’est ce que j’entends par ce terme ? Tout simplement essayer de réfléchir à mon mode de consommation, d’alimentation, et l’impact que tout cela peut avoir sur mon environnement, aussi bien l’Homme que la planète, sur mon corps et surtout, celui de mes enfants.

Je prends de plus en plus conscience des conséquences de mes choix sur ceux qui m’entourent, ma planète, ma famille et moi même.
La question du gaspillage alimentaire est aujourd’hui, omniprésente et malheureusement, cela ne se résume pas à jeter des aliments (alors que des millions de personnes meurent de faim, pas si loin que ça de chez nous). L’impact environnemental est catastrophique.
Alors je cherche des solutions, à mon niveau, constamment, pour limiter mon impact sur l’environnement, pour nourrir correctement mes enfants, sans me dire que leur faire manger une pomme, c’est leur injecter une tonne de pesticides. Dans l’idéal, j’adorerai avoir un énorme potager et des dizaines d’arbres fruitiers dans mon jardin et ainsi contrôler en grande partie notre alimentation. Mais ce n’est malheureusement pas possible pour diverses raisons alors j’ai essayé de trouver un endroit qui me permettrait à la fois de me fournir en fruits et légumes bio, d’éviter les emballages et donc de réduire les déchets, et de participer à la vie économique de façon équitable.
Car oui, l’économie n’est pas toujours équitable et les producteurs, agriculteurs, créateurs et autres personnes qui travaillent de leur main, ne sont pas toujours rémunérés à la mesure de leur travaille, et justement.

AMAP3
Si je prends des carottes achetées en grande surface, je suis convaincue que le plus perdant dans cet achat, c’est le paysan qui les a cultivées et ramassées. Car ces carottes seront revendues à une centrale qui les cèdera à un grossiste qui les vendra à son tour à un magasin dans lequel le consommateur viendra se fournir. Une chaine bien trop longue avec des commissions qui s’accumulent à chaque étape.
C’est à partir de ce constat que j’ai décidé de me fournir directement chez le producteur, et ainsi faire de l’achat direct, pour que mon argent aille directement dans la poche de celui qui a ramassé la carotte !
Pour ce faire, je me suis tournée vers un réseau national, le précurseur du circuit court, les AMAP.

Alors, qu’est ce qu’une AMAP ?
AMAP est le sigle de Association pour la Maintien de l’Agriculture Paysanne. C’est une association qui a pour but de mettre en relation des paysans et des agriculteurs avec des consommateurs.

AMAP1

Comment fonctionne une AMAP ?
L’objectif est tout d’abord d’aider des producteurs de proximité à vivre convenablement des fruits de leur travail. Cela passe par un contrat qui est mis en place entre le producteur et le consommateur. Le consommateur s’engage sur une période, en général 2 saisons (Automne/hiver ou Printemps/été) à acheter un panier de 2,5 ou 5kg par semaine.
Cela permet au paysan d’être sur d’écouler sa production, de ne pas avoir de pertes et surtout d’avoir une activité pérenne.
La composition n’est pas décidée par les consommateurs, c’est donc la surprise chaque semaine.
Cela oblige à consommer des fruits et légumes de saison pour cette catégorie de produits, et de faire preuve d’imagination car il arrive parfois que certains légumes ne fassent pas partie de nos achats habituels. J’ai encore du pâtisson dont je ne sais que faire, mais cela ne saurait tarder. Il paraît que le gratin de pâtisson est fameux !

L’amapien s’engage également à aider l’agriculteur pour certains travaux tel que le désherbage ou la récolte de fruits et légumes (jamais fait pour le moment). Et à assurer des permanences pour la distribution des paniers.

Que trouve t on comme produits ?
Les AMAP distribuent uniquement des produits bio. Les fruits et légumes constituent l ‘essentiel des produits, mais il y a également des œufs, produits laitiers ou encore du pain.

AMAP2

Combien ça coûte ?
Il existe 2 formules, le panier de 3 kg qui coûte 8,75 € et le panier de 5 kg qui coûte 17,5 €. Pour ma part j’ai opté pour un panier de 5 kg, avec 3 enfants, c’est le stricte minimum. J’ai d’ailleurs souvent besoin de le compléter…

Comment adhérer à une AMAP ?
Pour ma part, je me suis arrêtée sur un de leur stand sur un marché. J’ai pu avoir toutes les explications possibles sur leur fonctionnement, j’ai laissé mes coordonnées et un mail m’a été envoyé avec les contrats.
Vous pouvez également vous rendre sur leur site, consulter l’annuaire des AMAP et vérifier s’il en existe une prés de chez vous. Allez les voir directement, les personnes qui s’occupent de l’association sont gentilles, avenantes et très accueillantes !

En résumé, j’adore le concept, j’adore savoir que mes fruits et légumes viennent (presque) tous de mon (ce n’est pas que le mien, mais bon…) petit producteur qui se trouve à 10 km de chez moi. J’adore voir les champs dont sont issus mes produits quand je vais les chercher. J’adore savoir que je participe de manière équitable au bien être et à la perenité du travail d’une personne.

Et surtout j’adore mes tomates qui ont du goût, mes carottes de toutes les couleurs et de toutes les formes. Parce que les carottes ne sont pas toutes uniformes, comme les grandes surfaces semblent le croire et vouloir nous le faire croire.

En bref, je trouve le principe génial et je renouvellerai encore et encore mes contrats.

Print Friendly, PDF & Email
Crêpes (vegan)
Pizza marbrée (vegan)
Cookies chocolat / noisette (sans beurre)
Tarte chocolat noisette (vegan).

4 reponses pour Pourquoi j’ai adhéré à une AMAP

  1. Cyrille dit :

    Bonjour,
    Je suis renseignée pour adhérer à une AMAP mais les termes ne sont pas très clairs.
    Suis-je obligé de participer ou puis-je juste acheter les paniers?
    Bonne journée

    • Rabia dit :

      Bonjour,
      Tu peux être obligée de participer, mais cela dépend des AMAP. J’ai assurée quelques fois la permanence pour la distribution mais je ne suis jamais allée au champs 😉
      Bonne journée.
      Rabia

  2. Patrick dit :

    bonsoir, je me demandais… pourquoi le petit panier est moins cher (au kilo) que le grand panier ????
    Que contiennent ils ?
    Y a t il des règles communes par rapport justement au prix et aux quantités, chaque AMAP fixe t elle sont prix ?

    Merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »