Aujourd’hui, j’avais envie d’aborder un sujet un peu tabou et qui pourtant est tellement naturel que l’on devrait en parler sans gêne. Je vous avoue que culturellement, il était très difficile d’aborder le sujet chez moi lorsque j’étais jeune. Alors que pour ma part, j’ai expliqué le fonctionnement des règles à mes enfants il y a déjà fort longtemps, même s’ils sont jeunes.

Cette petite particularité féminine vient frapper à notre porte, nous les femmes, tous les mois. Et oui, on ne peut y échapper depuis la puberté et jusqu’à la ménopause. Je n’entrerai pas dans le détail de la nécessité et le pourquoi de l’existence de ces règles, mais plutôt à la manière dont il faut s’alimenter en cette période que je qualifierai de plutôt désagréable car certains maux arrivent, accompagnant un flux constant de sang. Désolée, mais cet article ne sera pas très sexy…

On va juste faire un petit résumé sur les règles car je suis convaincue que toutes les femmes ne savent malheureusement pas pourquoi notre corps réagit de cette manière une fois par mois.
En résumé et grossièrement, notre corps se prépare à accueillir un bébé tous les mois, en gros, à une fécondation. S’il n’y a pas fécondation, nos ovaires réduisent leur production d’hormones. Cela engendrera le détachement de la muqueuse utérine et donc son évacuation par notre corps, ce sont les règles.

Les maux liés aux règles sont divers et leur solution doivent être adaptées. Je vous propose un petit tour et quelques solutions. Evidemment, je ne suis pas médecin, je me contente de vous donner quelques pistes. Si vos règles sont vraiment très douloureuses, il est impératif de consulter !

Le mal de ventre
C’est une vraie révolution hormonale, un genre de tsunami qui se met en place dans notre corps, et pour gérer au mieux ce tsunami, il est important, encore une fois, de bien gérer son alimentation. Car pour éliminer la muqueuse, notre organisme va créer de la prostaglandine, un acide gras insaturé. Mais il existe de bonnes et de mauvaises prostaglandines.
Certaines sont anti-inflammatoires et d’autres pro-inflammatoire. Et ce sont ces dernière qui peuvent déclencher des contractions de l’utérus et donc des crampes très douloureuses.
Afin d’éviter la production de prostaglandines, il est conseiller d’éviter ou de favoriser certains aliments :
– éviter tous les produits contenant du lactose : lait, beurre, fromage…
– éviter les acide gras saturés et trans : matière grasse d’origine animale, viande rouge…
– favoriser les produits riches en oméga 3 : sardine, saumon, tofu…
– augmenter sa consommation de légumineuses : riche en fer et en fibres
– limiter sa consommation de sucre : ils peuvent provoquer des pics d’insuline qui elle même favorise la production de mauvaises prostaglandines

Les maux de tête
lIs sont souvent dus à une carence en magnésium, micronutriment que vous trouverez dans :
– les oléagineux (amandes, noix…)
– les bananes

La rétention d’eau
Elle survient également souvent. Pour l’éviter, il est impératif de réduire sa consommation de sel et d’augmenter sa consommation d’eau (et oui…).

Enfin, il est impératif d’améliorer son apport en vitamine C. Celle ci est indispensable à l’absorption du Fer, micronutriment dont nous risquons fortement de manquer en cette période. Les sources sont diverses : orange, persil, kiwi, citron, chou…

Cette liste n’est bien évidemment pas exhaustive. Et, encore une fois, j’insiste sur le fait qu’il est impératif de consulter un médecin si vos règles sont vraiment trop douloureuses.

Et si vous avez des suggestions, laissez-les en commentaire, cela pourra servir à tout le monde !

Print Friendly, PDF & Email
Brownies chocolat / avocat (-52% de calories)
Nuage à la vanille
Pâte à tartiner chocolat / noisettes
Moelleux abricot & amande (sans beurre).

2 reponses pour Alimentation et règles périodiques

  1. Bellile dit :

    Très intéressant! Merci ! Surtout à l approche de la période

  2. Sarah dit :

    Merci rabia pour cet article ! Je ne connais que trop bien les règles douloureuses et les maux de ventre qui les accompagnent. Ce qui me soulage bien ce sont mes infusion de bâton de canelle alterne avec des tisanes de menthe fraîches ce sont des remèdes que m’a donné ma grand mère. La canelle aide le flux sanguin a se dégager (au contraire elle est proscrite pendant le début de l’an grossesse car risque de fausse couche )et la menthe soulage mon colon. Voilà pour les petites astuces je garde bien le tienne dans un coin de ma tète et étant en plein dans l’an periode ce soir ce sera loubia alors

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »