Je suis une fana du homemade. Quasiment tout es t fait maison chez moi, au niveau de l’alimentation car je suis convaincue depuis toujours que notre santé vient en très grande partie de notre alimentation. Mais voilà, manger sainement, c’est s’inscrire dans une vision plus globale de la vie. Manger sainement, c’est aussi vivre sainement. C’est respecter la vie dans sa globalité, et pas seulement la notre. C’est respecter cette jolie terre qui nous fournit tant de bienfaits, mais que nous ne faisons qu’agresser continuellement via un mode de consommation totalement aberrant…
Aujourd’hui, j’avais envie de partager avec vous un article sur un élément de notre vie très important et que l’on utilise régulièrement, la lessive. Pourquoi ? Parce que ce que nous portons quotidiennement touche notre peau et les produits que l’on a utilisé pour les laver peuvent impacter notre organisme.
Pour cela, j’ai fait appel à 2 filles que je suis régulièrement pour leur mode de vie qui tend vers le zéro déchet. J’essaie également de mon côté de réduire ma production de déchets, mais j’ai encore beaucoup d’efforts à faire et suivre des personnes comme Camille et Claire du blog www.clairdutemps.com m’aide énormément. Je vais donc leur laisser la parole pour vous expliquer comment et pourquoi faire sa propre lessive. N’hésitez pas à faire un tour sur leur site, il regorge de bons conseils pour vous aider à vivre mieux ! Merci infiniment pour cet article, ces jolies photos, et ces explications à la portée de tous !

1 – Mais… Que contient vraiment une lessive ?

La principe lavant de la lessive est assuré par les tensio-actifs : il s’agit de molécules détergentes qui, grâce à leur effet moussant, décollent les salissures qui se dispersent ensuite dans l’eau après rinçage. D’ailleurs, on retrouve ces tensioactifs aussi bien dans le liquide vaisselle que dans les shampooings… Il existe plusieurs types de tensio-actifs : les agressifs et très irritants (les fameux Ammonium Lauryl ou Laureth Sulfate & Sodium Lauryl ou Laureth Sulfate), les moins agressifs mais allergisants, et les plus doux. A part sur les produits labellisés écologiques il s’agit la plupart du temps de Tensio-actifs synthétisés à partir hydrocarbures ou de corps gras pétrochimiques.

Mais on trouve aussi dans les lessives des agents anti-calcaires, des agents blanchissants (Perborate de sodium, Azurant optique, Chlore), des conservateurs, des parfums de synthèse…

2 –  Mais… Pourquoi opter pour une lessive maison ? 

Le choix santé
Or les vêtements lavés sont en contact en permanence avec notre peau, organe le plus important de notre corps. C’est par elle que nous sentons, touchons ce qui nous entoure. Mais c’est aussi par elle, que nous tombons malades et développons des allergies : ce que nous mettons donc à son contact a son importance.
Les conservateurs utilisés dans les lessives conventionnelles sont largement reconnus comme étant allergisants (voire très allergisants) : notamment les conservateurs de la famille des isothiazolinones.
Quant aux parfums dont raffolent les industriels, 26 de ces substances potentiellement allergènes doivent figurer en clair dans la liste des ingrédients des détergents dès que leur concentration y dépasse 100 mg/kg dans les produits.

Le choix environnemental
En suivant le cycle de l’eau depuis la sortie de notre machine à laver, en passant par la station d’épuration puis dans les cours d’eau, les résidus de lessive se retrouvent dans la nature et génèrent une importante pollution en diminuant l’oxygénation de l’eau, en perturbant l’équilibre des écosystèmes aquatiques.
Comme de nombreux produits industriels aujourd’hui, les lessives contiennent des ingrédients issus de la pétrochimie ou de l’huile de palme, deux industries qui sont très polluantes ou dégradantes pour l’environnement.
On évite aussi de nombreux déchets liés aux divers emballages plastiques contenant la lessive.

Le choix pratico / économique
Le prix de revient de la lessive maison est d’environ 1,50€ le litre pour la lessive : soit 2 à 4 fois moins cher qu’un produit dans le commerce (en excluant, bien sûr, les produits discount).
Outre l’aspect du porte-monnaie c’est aussi un choix de consom’action : le choix de ne pas donner son argent à des marques qui n’ont cure de mettre en danger notre santé ou l’environnement.
Finies les « pannes » de lessive ! Une fois la droguerie écologique constituée, on a tous les ingrédients sous la main pour en refaire à la demande sans courir au magasin !

3 – Pour nettoyer quoi ?
La lessive maison permet de laver tous les linges : vêtements délicats comme très sales – en somme, tous les vêtements de sport ou de ville !

L’importance des cycles de lavages
La propreté du linge est en grande partie due au respect des consignes de lavage :
• respect des températures indiquées sur les étiquettes
• un tambour rempli raisonnablement
• une machine bien entretenue = on peut la faire tourner à vide de temps en temps à 90° avec un peu de vinaigre blanc

L’importance du pré-détachage
La lessive maison est beaucoup moins détergente & abrasive, ce qui est plutôt une très bonne nouvelle pour notre peau et la planète !
Néanmoins bien qu’elle fonctionne très bien, il y a parfois besoin de l’aider un peu en amont du lavage en pré détachant les salissures. Dans la plupart des cas, en humidifiant le tissu et en le frottant avec du savon de Marseille, la tâche part. Plus spécifiquement :
• La Terre de Sommières enlève le gras
• Le vinaigre blanc vient à bout du vin, sang & tâche alimentaires comme le chocolat par exemple
• Le jus de citron saura avoir raison des tâches de fruits et d’encre

4 – Ingrédients & Recette

Quel savon utiliser ?
Il est conseillé d’utiliser un « vrai » savon de Marseille, sans glycérine ajoutée et composé d’au moins 72% d’huiles végétales. Celui-ci doit être sans parfums, sans colorants, sans graisse animale (Sodium tallowate), sans adjuvant de fabrication, sans ajout.
On le trouve aujourd’hui sous la forme de bloc (vert ou blanc) ou de paillettes.
Pour une version la plus zéro-déchet et éthique possible, il est conseillé de choisir un bloc de savon vert sans huile de Palme (sodium palmate) en gros conditionnement qu’on râpera à fonction des besoins : les savonneries du Fer à Cheval, Marius Fabre, Savonnerie du Midi en fonction de ce qui est disponible dans les magasins près de chez vous…

Il est aussi possible d’utiliser du savon d’Alep (même s’il n’est plus fabriqué à Alep mais à Paris par Alepia), ou des savons SAF toujours sans huile de palme et sans glycérine ajoutée (comme chez Commeavantbio ou chez Gaiia)

Ingrédients/Matériel
Pour 3 litres de lessive
• Un contenant : il vous suffit de garder votre dernier pack de lessive ou d’adoucissant, de le nettoyer et le voilà prêt ! Sinon, dans des bouteilles en verre !
• 150 grammes de savon de Marseille en cube idéalement à râper pour que ça fonde mieux :
• 2 cuillères à soupe de cristaux de soude : pour leur action détachante, dégraissante & anti-bactérienne
• 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude : biodégradable on l’utilise pour son pouvoir désodorisant, anti-calcaire & fongicide
• De l’eau du robinet
• Un parfum : les huiles essentielles à votre convenance ! Néanmoins, l’odeur ne reste pas nécessairement après lavage…

Recette – pour 3 litres de lessive

1- Dans une grande casserole, faire fondre 150 grammes de savons rapé dans 3 litres d’eau. Il faut laisser le savon se dissoudre totalement dans l’eau en mélangeant de temps en temps avec un fouet par exemple
2- Une fois, le savon dissout, ajouter le bicarbonate et les cristaux de soude et bien mélanger
3- Dès que le mélange aura totalement refroidit, le transvaser dans un ancien bidon de lessive ou dans des bouteilles en verre
4- Après un temps de repos, le mélange se déphase, des nuages blancs se forme au milieu du liquide vert. Pas de panique : c’est normal en l’absence de liant chimiques. Il suffit d’agiter fort avant chaque utilisation 

Nota : Si vous utilisez du savon ou des paillettes contenant des huiles végétales qui figent, en refroidissant le savon fondu va durcir. Au mixeur plongeur, mixer le mélange rigide avec 2 cuillères à soupe de bicarbonate de soude et 2 cuillères à soupe de cristaux de soude (à allonger avec de l’eau si nécessaire selon la consistance désirée)

Astuces
Quelle quantité : L’équivalent d’un bouchon doseur, ½ verre soit environ 100ml à mettre directement au cœur du linge pour une meilleur efficacité
Lessive blanche  : ajouter deux cuillères à soupe de percarbonate de sodium (blanchissant naturel) au cœur du linge également

Adoucissant maison  : il est tout à fait possible de se passer d’adoucissant. Néanmoins parfois en fonction de l’eau, il s’avère nécessaire d’en utiliser alors on peut mettre du vinaigre pur (max 8% d’acide acétique) directement dans le bac de la machine

Print Friendly, PDF & Email
Tagged with →  
Bagel
Galette de courge, tomates séchées & thon
Bûche chocolat / noix (-30% de calories)
Beurre de cacahuète cacaoté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
%d blogueurs aiment cette page :
lalignegourmande.fr

GRATUIT
VOIR