Pourquoi certaines villes exercent-elles un attrait irrésistible sur nous ? Parfois c’est simplement inexplicable, comme un endroit dans lequel on se sent bien, sans raison. Une personne vers laquelle on aime se tourner et qui nous apaise, sans un mot. Londres a cet effet sur moi, je m’y sens bien, tellement bien, que j’éprouve le besoin d’y retourner plusieurs fois par an. Besoin, c’est vraiment le mot, car la ville me manque lorsque je m’éloigne trop longtemps. Alors j’essaie de retourner la voir dés que le besoin est trop fort et l’opportunité apparait. L’ambiance sereine y est pour beaucoup, la gentillesse des londoniens également. La diversité dans tous les domaines m’interpelle également, qu’elle soit culinaire, vestimentaire, religieuse, culturelle… Il n’est pas faux de dire que l’on voit de tout à Londres. Vous êtes vegan ou ne manger pas de gluten ? Vous trouverez toujours plusieurs options dans quasiment tous les restaurants. Vous pouvez vous balader avec les cheveux rose, personne ne se retournera sur votre passage, la différence à tous les niveaux est acceptée par tous. Et c’est un des points qui font que j’ADORE cette ville.  Le hic, c’est que toute ma famille ne partage pas cet amour fou pour la capitale Londonienne. Et je ne peux malheureusement pas les trainer à Londres plusieurs fois par an pour mon simple plaisir, l’égoïsme a ses limites…

Alors, pour pallier à cela, un beau jour en décembre 2017, alors que nous étions dans l’eurostar, je me suis dit, pourquoi ne pas partir avec des personnes qui partagent la même philosophie de vie que moi et qui aimeraient découvrir cette fabuleuse ville ? L’idée était lancée, la question posée sur Instagram dans la foulée, et les réponses positives ont afflué en masse, à ma grande surprise.
L’idée s’est alors transformée en projet assez rapidement. 3 semaines après, je vous proposais un week-end à partager ensemble. C’était le 22 décembre, je pensais que personne ne réserverai de place avant janvier, les fêtes de Noël étant généralement déjà une source de jolies dépenses. Mais, à mon grand étonnement et avec une immense joie, le WE était complet au bout d’une journée.

Les choses commençaient vraiment à se concrétiser et la pression monter. Car il fallait trouver un logement capable d’accueillir 11 personnes, de très bons restaurants qui proposent des repas gourmands et sains et préparer un vrai programme. L’idée de ce WE, c’était vraiment de pouvoir découvrir la ville tout en incluant un peu de sport. Lorsque je pars en famille, j’adore découvrir les rues londoniennes de bon matin, à travers un petit run. J’avais envie de partager cela avec les filles…

Ayant crée un groupe sur instagram regroupant toutes les participantes, au mois de janvier, nous avons pu faire connaissance pendant 2 mois avant de partir. Se retrouver à Gare du Nord vendredi 22 mars, c’était retrouver des copines que nous n’avions, au final, jamais vu. Mais c’était comme si, nous nous connaissions déjà.

Se retrouver ce vendredi a été difficile pour plusieurs filles, qui venaient de toute la France, du sud au nord, mais également de Suisse. Je vous avouerai avoir été surprise et tellement touchée que les filles viennent de si loin pour passer un WE ensemble… Mais avant de se rejoindre, il a fallu braver les grèves de la SNCF et ce ne fut pas chose aisée pour tout le monde.

Nous avons finalement réussi à nous retrouver vendredi matin, pour prendre l’Eurostar ensemble. Après 2h30 de traversée, nous nous retrouvions à Londres, gare St Pancras. Tiphaine, qui habite à Londres, nous attendaient avec nos cartes de transport Oyster qui nous permettraient de voyager sur tous les transports londoniens pendant ces 3 jours.

Arrivées affamées, nous nous sommes tout d’abord arrêtées chez Jamie Oliver pour notre premier repas. Jamie Oliver, c’est le cuisinier ultra populaire de Grande Bretagne et au-delà. Sa cuisine inventive, simple et accessible a été une véritable inspiration pour moi, il y a plus de 20 ans. Je regardais ses émissions de télé avec un véritable plaisir et j’étais, et suis encore, très admirative de l’énergie et de la passion qu’il met dans sa façon de transformer le moindre petit aliment en superbe plat. Sa façon d’être m’a beaucoup influencée. Je ne crois pas avoir reproduit une seule de ses recettes en 20 ans, mais j’en suis finalement arrivée à cuisiner à sa manière, avec ce que j’ai sous la main, avec des produits simples et de manière assez rapide. Tous ses livres trônent dans ma bibliothèque, ce sont d’ailleurs les seuls livres de cuisine que j’ai, car j’aime tout simplement sa passion pour une cuisine simple, saine et vraie. J’aime également le personnage qui a mis en place un nombre incroyable de campagnes afin de sensibiliser les enfants, mais aussi les parents, à la nécessité de manger bien et d’éviter les produits industriels et ultra transformés, nocifs… Mais aussi afin d’aider des jeunes en difficultés, en les réinsérant dans la société à travers l’apprentissage d’un métier, la cuisine.
Voilà pourquoi je voulais emmener les filles dans un de ses restaurants. La cuisine n’est pas celle d’un grand chef étoilé, mais elle est simple, goûteuse, accessible et réalisée avec des produits frais. Et c’est ce qui défini pour moi, une cuisine saine.
Nous avons pu y déguster une salade de Kale puis de fabuleuses gnocchi à la sauce tomate.

Une fois les forces reprises, nous sommes passées à l’appartement, ou plutôt au loft pour y déposer nos bagages. Il faut vraiment que je vous parle de ce loft, un peu hors du commun… En réalité, il y avait 2 lofts, propriétés de 2 soeurs qui habitent l’une à côté de l’autre et dont les 2 espaces communiquent à travers 1 porte. Ces lofts, ce sont des espaces d’une ancienne usine réaménagée et dont les vestiges du passé sont encore présents, jusque dans les toilettes.. et qui font de ces espaces un lieu incroyable.
Il y avait 2 espaces sur au moins 4 mètres. Une grande pièce à vivre composait essentiellement les espaces puis des boxs en hauteur faisaient office de chambres. Chaque pièce qui composait et était présente dans l’appartement était chinée, il n’y avait rien de neuf, jusqu’aux assiettes qui étaient dépareillées. Les lofts étaient tenus par des artistes et profs de yoga et cela se ressentait dans la déco et l’ambiance générale.
Je vous laisse découvrir les photos, rien n’est plus parlant à mon sens que des images…

Après avoir visité l’appart, nous sommes parties nous balader dans les rues de Londres à pied pour rejoindre le lieu de notre premier Tea time : chez Ottolenghi un merveilleux cuisinier, célèbre pour son livre Jerusalem, co-écrit avec Sami Tamimi. Dans une ambiance moderne, sobre et apaisante, nous avons dégusté un merveilleux layer cake vegan à la pomme vraiment très gouteux, avec du thé.

Après cette petite pause, nous avons beaucoup marché. Ahh, marcher, je crois que certaines participantes ne s’attendaient pas à marcher autant malgré mes avertissements… Mais c’est malheureusement ma façon de découvrir une ville. Nous sommes passées à covent garden, puis remontées vers Picadilly circus, Oxford street et carnaby street, des endroits incontournables lorsque l’on ne connait pas bien la capitale.
La journée s’est terminée chez Whoole food pour quelques courses avant de rentrer.

C’était l’heure du repos, après une journée éreintante, enrichissante, pleine de souvenirs et des étoiles plein les yeux.

Le lendemain, réveil aux aurores pour certaines et un peu plus tard pour d’autres. Les lève-tôt se sont retrouvées autour d’un petit thé pour papoter. Lorsque tout le monde était bien réveillé, les filles ont suivi un cours de yoga dans nos jolies tenues gentiment offertes par Go Sport. Ce fut une découverte pour la plupart des participantes et un coup de coeur pour certaines qui ont intégré la discipline dans leur vie, après le week-end.

Après un petit-dej bien copieux au cours duquel nous avons dégusté des pancakes et granola homemade, nous sommes reparties à l’aventure.
Samedi, nous avons visité le quartier de Tower Hill, avec le pont de Londres, Tower Bridge et Borought market.

Puis nous sommes allées déjeuner Chez Après Food dans une ambiance sereine et apaisante, pour un déjeuner gourmand et incroyablement goûteux réalisé avec des produits frais. Leur fondant au chocolat est à tomber et le toffee cake incroyablement bon.

L’heure est venue de rejoindre un de mes quartiers préférés, Notting Hill. Vous avez certainement entendu parler du film « Coup de foudre à Notting Hill » avec Hugues Grant et Julia Roberts ? Les façades multicolores du quartier ont également fait sa réputation.
Après un joli goûter nous sommes partis dîner à pied afin de profiter de la ballade pour visiter les jolies rues de Londres.

Dimanche, c’était le dernier jour… Après un petit run matinal, nous avons enchainé sur une séance d’initiation au TRX puis une séance d’étirement à travers le yoga. Nous étions prête pour découvrir Camden, ses jolies boutiques, ses façades uniques et surtout sa street food ecclésiastiques.

 

Ce WE, je vous avouerai qu’il fut éreintant pour moi. L’envie de tout bien faire et de partager ma passion pour cette ville m’ont un peu stressés. Mais les filles ont été tellement sympa que finalement, ce fut un superbe WE. Ce fût également l’occasion de rencontrer des personnes qui me suivaient depuis des années. Passer de l’écran à la réalité fut un vrai bonheur. Nous étions toutes différentes les unes des autres, que ce soit en terme d’âge, de ce que nous faisons dans la vie, de notre approche de l’alimentation ou notre rapport au sport, mais la magie a opéré entre nous.

Merci à Audrey, Haby, Florianne, Carina, Malou, Anne-Isabelle, Lesly, Lisa, Coralie et Clémence de m’avoir fait confiance pour l’organisation de ce WE. Merci d’avoir été des amours. Merci d’avoir essuyé les plâtres du premier WE, merci pour votre personnalité et votre gentillesse. On se retrouve dans 1 an ? (ha, et merci pour vos photos, j’en ai piquées quelques unes pour l’article ;))

L’objectif de ce WE fut atteint : passer un moment entre copines dans une ville magique, à partager une passion commune. Et c’est avec un énorme plaisir que je réitère l’expérience en juin et en septembre (il reste 1 place) avec de nouvelles personnes. Et pourquoi pas en  2019 ? Affaire à suivre…

Print Friendly, PDF & Email
Gaufre à la banane (sans sucre, ni beurre).
Pain plat express (sans levure de boulanger).
Mousse au chocolat
Carré au bounty (-33% de calories)

2 reponses pour Week-end healthy à Londres…

  1. Chauba dit :

    C’est vraiment tentant. Moi qui adore découvrir les villes en marchant ça me donne envie. Je vais essayer avec ma petite famille

  2. Véronique dit :

    en effet super week-end de belles adresses !
    bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Translate »
lalignegourmande.fr

GRATUIT
VOIR